Jeremy4Prénom et nom:

Jeremy Miesse

Âge:

31 ans

Surdité et moyens de communication:

Jérémy est sourd profond. Avec les entendants, il parle et s’il y a un problème, il écrit. Avec son père, il fait de la LPC(Langue Parlée Complétée). Avec sa mère, il fait aussi de la LPC et un peu de langue des signes. Avec les sourds, il signe.

Fonction:

Responsable informatique (service vidéophonie) et technicien chez Info-Sourds.

Parcours scolaire:

J’ai fait mes primaires à l’École Intégrée, à Bruxelles.
J’ai continué dans cette même école pour mes secondaires. A partir de la 4ième, j’ai aussi suivi des cours d’informatique à l’Institut Don Bosco.

En 2007, j’ai commencé une formation au Centre de Formation et de Réadaptation Professionnelle (CFRP) de Tournai.
A partir de 2008, j’ai suivi une formation en informatique pendant un an et demi à Charleroi. C’était très bien, j’ai réussi. C’était clair car les professeurs faisaient des mimes, il y avait beaucoup d’exercices pratiques, et parfois un enseignement plus approfondi. Parfois, il y avait des interprètes.

Parcours professionnel:

De 2010-2011, j’ai travaillé comme technicien informatique en réparation d’ordinateurs chez APPLE à Berghem. Toujours en 2010, j’ai commencé à travailler comme bénévole pour la mise en place du projet « Direct Eyes » (un projet de visiophonie pour les sourds).
Depuis 2013, j’aide des personnes sourdes à réparer leurs ordinateurs.

En 2014, j’ai commencé des études approfondies sur les réseaux informatiques à l’IEPSCF. Mais entre-temps, j’ai trouvé du travail. J’ai essayé de suivre la formation et de travailler en même temps, mais c’était trop lourd. J’ai finalement décidé de suspendre les cours.
Depuis le 1er janvier 2015, je suis responsable informatique dans le service vidéophonie et également technicien chez Info-Sourds.

Difficultés rencontrées:

Sur le marché de l’emploi :

J’ai voulu être informaticien dans la police, spécialisé contre le piratage informatique. Mais comme j’étais sourd, ce n’était pas possible. Pour l’examen d’entrée, il y avait des épreuves physiques à passer et on m’a dit que ce n’était pas adapté aux personnes sourdes. On ne m’a donné aucune explication supplémentaire. Alors que c’était du travail de bureau.
Avant, je mettais sur mon CV que j’étais sourd. Mais j’ai arrêté de le faire en 2010. Depuis, je préfère montrer mes capacités en direct au futur employeur.
Quand je travaillais chez Apple, il y avait beaucoup de réunions de dernière minute. Je n’avais pas le temps d’appeler un interprète. Pendant ces réunions, mes collègues n’arrêtaient pas de parler et je ne comprenais rien. Je demandais ce qui se passait, et les collègues me répondaient toujours : « après, après… ». A la fin de la réunion, ils me résumaient par écrit en 5 minutes plus de 45 minutes de réunion ! Je leur disais : « 5 minutes seulement pour expliquer 45 minutes ? C’est quoi ça ? ».
En ce qui concerne la recherche d’emploi, j’ai eu de la chance : j’ai fait des stages lors de ma formation sur les réseaux informatiques à Charleroi et c’est comme cela qu’on m’a remarqué et ensuite engagé chez Apple. Par après, le « bouche à oreille » a bien fonctionné chez les sourds. On savait que j’étais bon en informatique et c’est grâce à cette réputation que j’ai pu être engagé chez Info-Sourds.

Conseils aux jeunes sourds:

D’abord, je conseille de bien terminer ses études. Si vous faites des études, faites aussi des formations où vous pourrez avoir des stages. Les stages facilitent l’entrée dans le monde professionnel. C’est toujours plus simple de se faire engager après un stage ou même pendant un stage. Attention, il faut bien entendu que le stage se passe bien pour être potentiellement engagé.
Il faut aussi avoir la passion de son travail ! C’est très important.
Et enfin, il ne pas avoir peur des entendants !

Retrouvez d’autres profils ici !