Les bonnes pratiques d’ici et d’ailleurs

Ontario, Canada

L’association« Ontario Association of the Deaf »,en collaboration avec la police provinciale a développé une carte de pictogrammes appelée « VISOR CARD ». Cette carte permet de faciliter la communication entre les personnes sourdes et les agents de la circulation. Via des symboles simples et représentatifs, cette carte permet d’exprimer différentes situations ou demandes. Un outil qui permet de gagner du temps et aux personnes sourdes et malentendantes de pouvoir s’exprimer avec moins de difficultés.

France

L’État français prend en charge les frais d’interprète pour les personnes sourdes et malentendantes avant le passage des examens de conduite. Des sessions spéciales pour les sourds et malentendants sont organisées dans les centres d’examen. Ces sessions prévoient un temps de réponse supérieur et la possibilité de se faire assister d’un interprète en langue des signes pour la traduction des questions.

France

La compagnie des trains SNCF a installé des boucles d’induction magnétique dans la plupart de ses gares. La boucle d’induction magnétique est un système d’aide à l’écoute pour les personnes malentendantes porteuses d’un appareil auditif.

Elle capte le son émis par une source sonore (un orateur par exemple), et le transmet directement à l’appareil auditif. Elle filtre ainsi les sons parasites et amplifie les sons émis par la source sonore. 
La personne malentendante dotée d’un appareil auditif doit se trouver à l’intérieur ou dans le faible rayon d’action extérieur de la boucle pour que le système fonctionne.

Afin de signaler la présence d’une boucle d’induction magnétique, un pictogramme spécifique est utilisé, reprenant une oreille barrée et un T majuscule dans un cercle.

En Belgique, ce système n’existe que dans certaines gares bien qu’il devrait se développer dans les années qui viennent.

Belgique

En Belgique, le projet « Voir et Conduire » fut créé en 1968 par Monsieur René Cerise, professeur à l’IRSA. Le CRÉE a repris ce beau projet en 2011. Il organise ainsi des cours préparatoires à l’examen théorique du permis de conduire B pour les personnes sourdes et malentendantes. Deux formateurs sourds sont spécialement formés à cet apprentissage. Ils connaissent bien les difficultés rencontrées par les élèves sourds et adaptent leur enseignement, donné en langue des signes, aux subtilités du code de la route.

Taiwan

Le designer taiwanais Yi-Sin Huang a conçu un vélo nommé ‘Silence‘ qui aide les sourds à percevoir les bruits environnants. Doté de capteurs, le vélo relaie les informations sonores à l’aide de signaux lumineux. Ces capteurs alimentés par une batterie électrique détectent la position et la vitesse des objets situés dans un rayon de 10 mètres derrière le vélo durant la conduite. Les données sont transmises à un processeur qui prédit le mouvement des objets détectés et alerte le cycliste des dangers potentiels avec 3 sources lumineuses.[1]

Vous avez entendu parler d’une initiative intéressante en terme de mobilité et vous voulez nous en faire profiter?